Pour qui ?

Le compte sur livret est accessible à toute personne, même mineure, quels que soient sa nationalité et son lieu de résidence. Le nombre de livrets n'est pas limité.

Le profil type

Le compte sur livret, produit sans risque, souple d'utilisation, au rendement net assez faible, attire des personnes disposant d'un surplus à placer. Il peut aussi intéresser des profils d'épargnant plus opportunistes, qui déplacent leur pécule d'une banque à l'autre en fonction des offres promotionnelles, destinées à doper le rendement du livret.

ATTENTION

Les intérêts du compte sur livret sont calculés à la quinzaine. Il vaut donc mieux, pour maximiser ses intérêts, ou ne pas en perdre inutilement, faire un versement le 15 ou à la fin du mois, et faire un retrait le 1er ou le 16 du mois.

Le plafond d'investissement

Il n'existe aucune obligation légale de limiter le compte sur livret. Certaines banques ne fixent aucun plafond ; d'autres établissent un montant maximal, en général élevé.

Les particularités

1/ Le dépôt minimal se situe souvent entre 10 et 15 euros. Les versements sont libres.

2/ Les banques ne prélèvent généralement aucun frais.

3/ Le compte sur livret ne donne pas droit à un chéquier ni à une carte de paiement, mais peut être associé à une carte de retrait.

Quel rendement ?

Les rendements varient selon les propositions commerciales des banques. La plupart des taux d'intérêt pratiqués se situent, hors promotions, entre 0,5 % et 1,5 % (rendement brut).

Certaines banques proposent des « super livrets », qui offrent une rémunération supérieure (jusqu’à 4 % bruts en juillet 2015). Mais celle-ci n’est servie que dans la limite d’un plafond de dépôt, les sommes déposées au-delà étant rémunérées au taux ordinaire. De plus, la rémunération supplémentaire est limitée dans le temps aux 3 ou 6 premiers mois suivant la souscription. Par ailleurs, ces offres sont souvent réservées aux nouveaux souscripteurs.

Le compte sur livret étant soumis à l'impôt sur le revenu et aux prélèvements sociaux, son rendement net est dans la plupart des cas inférieur à celui des principaux livrets réglementés (livret Alivret développement durablelivret d'épargne populaire).

Quelle fiscalité ?

Les intérêts des comptes sur livret sont soumis au barème de l'impôt. Vous pouvez opter pour leur imposition forfaitaire, à 24 %, si le montant global des intérêts des placements détenus par les membres de votre foyer fiscal ne dépasse pas 2000 € par an.

Au moment de leur encaissement, ces revenus donnent lieu à un prélèvement obligatoire de 24 %. Ce prélèvement est considéré comme un acompte d'impôt, à valoir sur ceux dus l'année suivante, et remboursable en cas d'excédent. Vous pouvez en être dispensé, sur demande faite à votre banque, si votre revenu fiscal de l'avant dernière année ne dépasse pas un plafond (25 000 € pour un célibataire, le double pour les couples soumis à imposition commune).

Les intérêts sont soumis aux prélèvements sociaux, précomptés au moment de leur inscription en compte. Pour ceux de 2015, leur taux est fixé à 15,5 %. La CSG est déductible à hauteur de 5,1 % de vos revenus imposables, sauf option pour l'imposition à 24 %.

LES +

Le compte sur livret est soit déplafonné, soit doté d'un plafond assez élevé. L'argent est disponible à tout moment. Le produit est sans risque ou presque. Seul une faillite de votre banque pourrait présenter une menace pour le capital investi. Mais dans ce cas, vous bénéficiez de la garantie légale des dépôts (100 000 € par banque).

LES -

Le rendement net, après prélèvements fiscaux et sociaux, est assez limité. Les banques sont susceptibles de faire évoluer à tout moment le taux de rémunération du livret, à la hausse comme à la baisse.