L'information utile et les outils pratiques au service de vos intérêts
JE M'IDENTIFIE
Suivez-nous
MENU
Epargne > Actualités des Sicav sélectionnées par Dispofi - Été 2013

Actualité Sicav : un été contrasté

L'été a été marqué par l’inquiétude des marchés face à la volonté de la Réserve Fédérale américaine de réduire ses achats d’obligations. Le ralentissement de la croissance des pays émergents a aussi suscité des craintes. En sens inverse, il faut souligner une baisse de tension au sein de la zone euro. Les résultats des entreprises au premier semestre sont corrects malgré la hausse de l’euro.

 

A lire aussi : PEA : notre portefeuille Sicav >>

Assurance vie : nos portefeuilles "Ambition" >>

Assurance vie, PEA : nos performances au 30 juin 2013 >>

4/12/13 |
| | | | |

Quel bilan pour Dispofi ?

Dans cette conjoncture, il nous a paraît instructif de nous livrer à un rapide tour d’horizon de quelques unes des Sicav que nous suivons au sein de nos portefeuilles.

Pour connaître l’analyse de leurs gérants et les principales évolutions de leur allocation d’actifs au cours de l’été.

Dispofi reviendra ainsi, le 15 de chaque mois, sur l’actualité de ces fonds que vous avez acquis soit dans le cadre de votre assurance vie, soit au sein de votre PEA.

Mandarine Opportunités

Les participations détenues dans Edenred, Téléperformance et Renault ont été touchées par la crise des pays émergents en raison de leur exposition au Brésil. Les résultats publiés par Sanofi ont déçu, mais ceux de Gemalto ont agréablement surpris.

La gérante Joëlle Morlet-Selmer a investi dans deux nouvelles sociétés : Publicis qui va prochainement fusionner avec Omnicom et Orange qui offre un rendement élevé.

Le Portefeuille diversifié

Le gérant Bertrand Casalis souligne plusieurs indicateurs économiques encourageants publiés pendant l’été, ainsi que les résultats rassurants de la plupart des sociétés européennes. Il a cependant noté quelques points de fragilité dans les pays périphériques européens et insiste sur les conséquences du ralentissement observé dans les pays émergents.

Il a légèrement renforcé l’exposition du fonds aux valeurs cycliques du secteur automobile comme Duerr, Kuka et Volkswagen qui s’ajouteront à Plastic Omnium et Cie Automotive.

Agressor

Son gérant Damien Lanternier exploite les périodes de stress des marchés. Il avait pu acquérir en 2010 et 2011 des titres Continental et Hexagon qu’il vient d’alléger avec des plus-values de 200 et 300%. Plus récemment, il a mis à profit la faiblesse de Saipem et de Thyssenkrupp pour les acheter à bon compte. Elles ont déjà gagné entre 7 et 26%.

Déception en revanche dans les pays émergents sur les participations dans Prudential et DKSH qui ont reculé avec la crise. Mais il persiste et signe et vient de renforcer les positions sur ces deux affaires.

Echiquier major

Son gérant Frédéric Plisson voit un fort potentiel de revalorisation pour les leaders exposés au cycle européen comme Michelin, Bénéteau et CRH. Il a aussi renforcé les positions du fonds sur des entreprises telles qu’Air Liquide, Barry Callebaut et LVMH.

A l’inverse, des allégements ont été réalisés sur Rockwool, Geberit et Luxottica.

Allianz Europe CV 

Peu d’émissions de nouvelles convertibles sur le marché européen cet été. Parmi celles détenues en portefeuille, le gérant souligne dans son rapport la très belle progression de la convertible Alcatel 2018 qui gagne 26%.

Les obligations portugaises, en revanche, ont été affectées par la remontée des craintes sur la dette souveraine du pays.

EdR Europe Convertibles 

Les gérants Kris Deblander et Laurent Le Grin ont opté pour la prudence cet été. Ils ont accru les protections du fonds et maintenu en portefeuille les titres qui correspondaient à de fortes convictions, mais ils n’ont pas hésité à prendre des bénéfices sur Saint-Gobain et ING. A l’inverse, de nouveaux investissements ont été engagés sur BNP et Sanofi sous forme d’options.

Ils tablent sur un marché primaire (émission de nouveaux titres) plus actif au mois de septembre.

Renaissance Europe C

La sortie de récession de la zone euro et les premiers signes encourageants envoyés par les pays périphériques ont été occultés par l’escalade de la crise en Syrie. Parmi les valeurs détenues par le fond, Laurent Dobler, le gérant, se félicite de la bonne tenue de Lindt qui ignore la crise et affiche une croissance organique de 8,7% au 1er semestre. Bonne performance également de Gemalto qui a publié des résultats très satisfaisants.

Aucun changement important n’a été apporté au portefeuille.

Carmignac Patrimoine

Les gérants Edouard Carmignac et Rose Ouahba  relèvent la prudence de la Fed dont l’attitude restera dominée par le souci de maintenir la croissance américaine et l’assurance donnée par la BCE d’un maintien de taux bas pendant encore plusieurs mois. Les positions obligataires du fonds en ont bénéficié.  Bon parcours aussi des positions prises dans le secteur de la santé avec Novo Nordisk et dans les biens de consommation avec Richemont (Luxe) et Volkswagen (Automobile).  Les gérants tablent également sur une hausse du dollar en phase avec la poursuite de la croissance américaine.

La performance a été pénalisée, en revanche, par les engagements du fonds sur les valeurs financières indiennes comme ICICI Bank et HDFC, et plus globalement sur les pays émergents ainsi que sur l’or qui a connu une correction.

Carmignac Emergents

A stagné ces dernières semaines, faisant cependant mieux que son indice de référence. Parmi les choix qui se sont révélés payants, Simon Pickard cite Yandex et Tencent holding. Il se félicite aussi d’avoir investi dans le moteur de recherche chinois Baidu.com qui a connu une très belle performance. C’est le cas également de Mexichem au Mexique et des investissements réalisés au Moyen-Orient tels que Check Software. En revanche, les placements dans les valeurs de consommation et les banques indiennes se sont révélés contreproductifs. Les dérivés de change ont également pesé sur la valeur liquidative du fait du repli du dollar.

Jugeant l’environnement macro économique encore incertain dans les principaux émergents, le gérant est partisan d’une exposition modérée aux actions et à une allocation plutôt défensive.

Oddo Génération

Les gérants s’attendent à un deuxième semestre meilleur que le premier. Le fonds, spécialisé dans les entreprises familiales, a allégé ses positions sur Eurofins Scientific, Ingenico, Eramet et Wendel.

Il s’est renforcé, en revanche, sur Peugeot, Fresenius et Virbac.

HMG Globetrotter

Marc Girault estime que les investisseurs sont devenus trop sévères vis-à-vis des marchés émergents.

Il pense au contraire que la crise qu’ils traversent offre de très belles opportunités.