L'information utile et les outils pratiques au service de vos intérêts
JE M'IDENTIFIE
Suivez-nous
MENU
Epargne > Les marchés d'actions en 2014

Actions, que faire en 2014 ?

Après deux années boursières plutôt favorables (+ 15,23 % en 2012, + 14,80 % au 20 décembre 2013), on est en droit de se demander si la hausse va se poursuivre. Notre réponse est clairement positive. Les progressions enregistrées ces deux dernières années ne constituent qu’un début de rattrapage...

 

A lire aussi : Placements, que faire en 2014 ? >>Risques et opportunités pour votre épargne en 2014 >>

3/25/14 |
| | | | |

D’une part, les risques qui pesaient sur les marchés financiers depuis 2007 se sont réduits. Le règlement du plafond de la dette aux Etats-Unis et la perspective de la mise en place de l’union bancaire en Europe constituent des éléments encourageants.

D’autre part, n’oublions pas que l’indice CAC 40 avait atteint 6944,77 points le 4 septembre 2000. Le 20 décembre 2013, à 14h15, il ne cote plus que 4179,12 points, soit un repli de 39,8 % en 13 ans. Le potentiel de hausse est donc encore  significatif.

Fort contraste entre USA et Zone euro

Le taux de croissance des Etats-Unis est attendu proche de 3% en 2014. Les profits des entreprises devraient croître d’environ 10%. La Réserve fédérale va donc pouvoir progressivement alléger son dispositif de soutien. Les actions américaines ont atteint leur plus haut historique. Depuis 2009, l’indice S&P 500 a été multiplié par trois.

Le scénario est différent dans la zone euro. La croissance est attendue à 1% en 2014. Pour soutenir l’activité, la Banque centrale européenne est prête à mettre les moyens nécessaires. Les taux d’intérêt devraient rester très bas jusqu’en 2015, ce qui donne une bonne visibilité aux investisseurs. Les comptes des sociétés, affectés par la récession en 2013, devraient connaître une hausse de 14%.

L’indice Eurostoxx50 n’a progressé que de 65% depuis 2009. L’écart avec la performance des actions américaines devrait donc logiquement se réduire.

Privilégiez la zone euro

Un cycle économique décalé par rapport aux USA et des perspectives de profit plus importantes en 2014 nous incitent à privilégier clairement les actions de la zone euro. Les craintes de son éclatement, très présentes en 2013, se sont maintenant éloignées.

Son retard de croissance sera compensé par le fait que les grandes sociétés que nous suivons sont très présentes à l’International et donc relativement peu sensibles à la conjoncture domestique. Elles profiteront pleinement de la reprise mondiale.

L’économie allemande dont les performances sont les meilleures de la zone devra être représentée dans les portefeuilles. Ceux qui acceptent un degré de risque élevé pourront même s’intéresser, à titre spéculatif, aux actions des pays périphériques comme l’Espagne, l’Italie ou le Portugal qui envoient de premiers signes de redressement.

Gardez un pied dans les pays émergents

Les actions des pays émergents ont connu un parcours décevant cette année. Mais il ne faut pas les abandonner car elles connaissent un taux de croissance plus élevé que celui des pays développés. Elles disposent d’atouts majeurs qui porteront leurs fruits à long terme.

Après un passage à vide, la Chine connaît une reprise mesurée, due au fait qu’elle veut s’orienter vers une croissance mieux encadrée, plus soucieuse de l’environnement comme des équilibres financiers.

Nous sommes partisans de conserver les positions acquises dans ce domaine, avec un bon espoir de rebond à l’horizon de quelques mois, notamment pour la Chine, l’Inde et la Russie. Il faudra probablement patienter un peu plus pour le Brésil.

Diversifiez vos portefeuilles

Pour obtenir de bonnes performances, il faut donner une large assise à son portefeuille. Il doit réunir les meilleures affaires des principaux secteurs. Au-delà des incontournables valeurs de base, on pourrait bien assister à un redémarrage des affaires cycliques qui avaient beaucoup souffert de la crise, comme l’automobile ou les matériaux de construction. Les financières devraient aussi reprendre du poil de la bête.

Comme l’an dernier, nous vous proposons un portefeuille-type pour votre PEA, dont l’objectif clairement affiché est de battre l’indice CAC 40.

PEA : le portefeuille Actions de Dispofi pour 2014 >>